Recherche avancée

Dakar > Actualités > Atelier de restitution de la revue à mi-parcours du progr... >

Atelier de restitution de la revue à mi-parcours du programme indicatif de coopération (PIC IV 2018-2022) entre le Sénégal et le Grand-Duché de Luxembourg

Publié le jeudi 02 juin 2022

Le mercredi 11 mai 2022, s’est tenu l’atelier de restitution de la revue à mi-parcours du PIC IV en présence des parties prenantes du PIC et hors PIC. Cet atelier a clôturé les travaux conduits depuis plusieurs mois par les évaluateurs du cabinet Artemis dans la production du rapport de revue à mi-parcours du PIC IV. Plus de 200 personnes et structures au Luxembourg et au Sénégal ont été rencontrées par les évaluateurs afin de récolter le plus d’informations et de données possibles permettant d’aboutir aux constats et recommandations de la revue à mi-parcours.

L’objectif de cet atelier de restitution était de discuter conjointement des recommandations et conclusions de la revue à mi-parcours en mettant en exergue la contribution du Luxembourg à la réalisation des stratégies de développement du Sénégal. L’Ambassadeur Georges Ternes et M. Mamour Ousmane Ba, coordonnateur général du PIC IV ont ponctué lors de l’ouverture de l’atelier l’importance de cet exercice pour les deux pays et son influence sur le résultat final.

En effet, l’atelier de restitution de la revue à mi-parcours était un moyen pour les différents acteurs du PIC et hors PIC de donner leur avis concernant les observations apportées dans la revue.  Le rapport étant encore à l’état d’ébauche, les commentaires apportés durant l’atelier vont permettre de finaliser celui-ci, de réfléchir aux aspects d’améliorations à apporter au PIC IV en cours et de jeter les bases pour le prochain cadre de coopération. La dimension à la fois rétrospective et prospective de la revue permet d’alimenter et accompagner le dialogue politique entre les partenaires autour d’un bilan intermédiaire de leur coopération. 

De manière générale, le bilan tiré est positif avec une bonne tendance constatée dans l’atteinte de la plupart des résultats attendus avec toutefois des marges d’améliorations à prendre en compte. Au fur et à mesure des différents PIC, la coopération Luxembourgeoise a su s’ouvrir à de nouveaux domaines et s’adapter rapidement aux différentes attentes des partenaires. C’est en partie grâce à cette confiance réciproque, ce dialogue franc et ouvert qui sont le fruit de 25 ans de coopération entre le Sénégal et le Grand-Duché de Luxembourg.

Ainsi le PIC IV a réussi à capitaliser sur les résultats des précédents cadres de coopération, ce qui permet à présent de sortir d’un programme vu comme de transition vers un nouveau cadre plus ambitieux, eu égard à la maturité atteinte par la coopération entre le Sénégal et le Luxembourg aujourd’hui.

Le bilan de l’atelier de restitution de la revue à mi-parcours du PIC IV a été incontestablement une réussite, avec de nombreuses recommandations utiles à mettre en œuvre dans les prochains mois.

Retour